Quoi de neuf?

23 mars 2016

Le Conseil des académies canadiennes se félicite du budget fédéral 2016 présenté hier après-midi par le ministre des Finances Bill Morneau.

 « Nous sommes très heureux des investissements annoncés dans le dernier budget », a déclaré M. Eric Meslin, président-directeur général du Conseil des académies canadiennes (CAC). « Le gouvernement signale ainsi clairement que le Canada s’engage à soutenir la science et les retombées à long terme que les Canadiens et les Canadiennes pourront en tirer. »

Le budget fédéral 2016, présenté hier à la Chambre des communes, appuie substantiellement le milieu canadien des sciences et de la recherche. L’investissement dans un nouveau Programme d’innovation, le renouvellement des investissements dans les trois conseils et les organismes subventionnaires comme Génome Canada ainsi que les fonds accordés à Mitacs, à l’Institut Périmètre et au Réseau de cellules souches en sont des exemples éloquents. Le maintien de l’appui du gouvernement à l’égard du rôle de chef de file que le Canada joue dans le domaine spatial de même que des travaux réalisés dans les domaines de l’agriculture et de l’agroalimentaire, de la recherche océanographique et des technologies propres doit aussi être souligné. Ces décisions concordent avec les constats présentés dans plusieurs évaluations du CAC. Le CAC accueille aussi favorablement les références faites au rôle essentiel que la science joue dans l’économie canadienne ainsi qu’à l’importance de fonder les décisions sur des données probantes et sur l’avis des spécialistes.

« La reconnaissance par le gouvernement de la nécessité de fonder les décisions sur des faits renforce considérablement le rôle que joue le CAC et ses académies membres. Je suis également ravi de constater que plusieurs engagements du budget établissent des thèmes ou se rapportent à des enjeux relevés dans des rapports d’experts publiés par le CAC », a noté M. Meslin. « S’attaquer au changement climatique, investir dans les infrastructures vertes, améliorer les données, renforcer la capacité canadienne en sciences et en innovation, appuyer la recherche océanographique et lutter contre l’insécurité alimentaire du Nord canadien sont autant de sujets qui ont été traités par le CAC. Nous avons été enchantés de voir le lien qu’établit le gouvernement entre les conseils des experts indépendants et les décisions politiques judicieuses. Ce gouvernement prend très au sérieux l’importance de s’appuyer sur des données probantes pour éclairer les politiques publiques. »

-30-

Le Conseil des académies canadiennes

Le Conseil des académies canadiennes (CAC) est un organisme indépendant à but non lucratif qui a été mis sur pied en 2005. Le CAC soutient des évaluations scientifiques indépendantes qui alimentent l’élaboration de politiques publiques au Canada. Ces évaluations sont menées par des comités pluridisciplinaires formés d’éminents experts de toutes les régions du Canada ainsi que de l’étranger, qui participent bénévolement aux travaux des comités du CAC. Plusieurs d’entre eux sont membres des académies du CAC. Le CAC a pour mission d’être la voix de confiance en matière scientifique pour le bien public. Pour de plus amples renseignements, voir le site www.sciencepourlepublic.ca.

 Pour obtenir de plus amples renseignements, prière de s’adresser à :
Sam Rae Ayoub
Directrice des communications et des publications
Conseil des académies canadiennes
613 567-5000, poste 256
samantha.rae@scienceadvice.ca

[Voir Toutes les Nouvelles]

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
En vedette

Nouveau rapport du CAC sur les besoins de transport d’une population vieillissante

Les longues files d’attente, la mauvaise signalisation et les annonces confuses aux haut-parleurs peuvent êt...
détails