Quoi de neuf?

20 septembre 2016

Le Conseil des académies canadiennes (CAC) est heureux d'annoncer qu'Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) et Santé Canada lui ont demandé d'organiser un atelier d'experts pour caractériser l'état de la médecine régénérative au Canada.

Les questions suivantes guideront l'atelier animé : 

  • Quels sont les atouts du Canada dans le domaine de la médecine régénérative (et pourquoi sont-ils des atouts)?
  • Compte tenu de ces atouts, quelles possibilités s'offrent au Canada et quels obstacles doit-il surmonter pour pouvoir exceller sur la scène internationale en médecine régénérative? 

 « Nous sommes heureux de recevoir cette demande du gouvernement », a déclaré Eric M. Meslin, Ph. D., MACSS et président-directeur général du Conseil des académies canadiennes. « Le Canada est un chef de file mondial en médecine régénérative et nous sommes impatients de contribuer à étayer les décisions qui permettront à notre pays de continuer d'exceller dans ce domaine extrêmement important de la médecine ».

Plusieurs traitements s'attaquent aux symptômes liés aux états de santé, mais ne touchent pas aux causes sous-jacentes. L'attrait de la médecine régénérative réside dans son approche curative. À l'aide de cellules souches, elle remplace ou régénère les cellules, tissus ou organes humains afin de rétablir ou d'établir leur fonctionnement normal. Un exemple qui a fait ses preuves est le recours à la greffe de moelle osseuse pour traiter les personnes souffrant de leucémie. La médecine régénérative est susceptible de transformer les soins de santé en traitant des maladies et des états de santé chroniques autrefois incurables, tels que le diabète, les maladies coronariennes et les troubles du système immunitaire.

L'atelier du CAC réunira des experts de plusieurs disciplines et secteurs qui seront chargés de sonder l'état de la médecine régénérative au Canada et de cerner les possibilités et les défis qui se posent au Canada dans ses efforts visant à maintenir son excellence dans ce domaine.

Pour diriger l'organisation de cet atelier et réaliser les recherches préliminaires nécessaires, le CAC a constitué un comité directeur de quatre membres, présidé par Janet Rossant, MSRC, présidente et directrice scientifique de la Fondation Gairdner. Les autres membres du comité directeur sont Tania Bubela, professeure à l'École de santé publique de l'Université de l'Alberta; le Dr Allen Eaves, O.B.C., président et premier dirigeant de STEMCELL Technologies; et Michael Rudnicki, O.C., MSRC, scientifique principal et directeur du Programme de médecine régénérative et du Centre de recherche sur les cellules souches Sprott de l'Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa et directeur général et scientifique du Réseau de cellules souches. 

Guidé par son comité consultatif scientifique et en collaboration avec le comité directeur, le CAC procède actuellement à la mise sur pied d'un groupe d'experts de plusieurs disciplines et secteurs qui participeront à l'atelier d'une durée de deux jours. L'atelier devrait se tenir en octobre 2016 et les résultats seront publiés dans un rapport d'atelier au début de 2017.

Pour en apprendre davantage sur cette évaluation et les autres que mène actuellement le CAC, visitez la page Évaluations en cours

-30-

Au sujet du Conseil des académies canadiennes

Le Conseil des académies canadiennes (CAC) est un organisme indépendant à but non lucratif qui a été mis sur pied en 2005. Le CAC entreprend des évaluations indépendantes, basées sur des données probantes, qui alimentent l'élaboration de politiques publiques au Canada. Ces évaluations sont menées par des comités pluridisciplinaires formés d'éminents experts de toutes les régions du Canada ainsi que de l'étranger, qui participent bénévolement aux travaux des comités du CAC. Plusieurs d'entre eux sont membres des académies du CAC. Pour de plus amples renseignements au sujet du CAC ou de ses évaluations, rendez-vous au www.sciencepourlepublic.ca.


Pour obtenir de plus amples renseignements, prière de s'adresser à :  

Samantha Rae Ayoub
Directrice des communications et des publications
Conseil des académies canadiennes
613.567.5000, poste 256 

samantha.rae@scienceadvice.ca

[Voir Toutes les Nouvelles]

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
En vedette

Expert en vedette : Max Blouw

Max Blouw est l’ancien recteur et vice-chancelier de l’Université Wilfrid Laurier. Il avait auparava...
détails