Quoi de neuf?

28 février 2018

Le Conseil des académies canadiennes (CAC) se réjouit de l’annonce faite par le gouvernement fédéral dans son Budget 2018 au sujet du financement accordé au CAC de 9 millions de dollars sur 3 ans. Ce financement permettra au gouvernement « d’avoir toujours accès aux évaluations scientifiques indépendantes de calibre mondial qui le guident dans l’élaboration de ses politiques dans les domaines prioritaires ».

« Nous sommes ravis d’apprendre que le gouvernement du Canada a décidé de renouveler son engagement envers le CAC et le travail qu’il accomplit », indique Eric M. Meslin, Ph. D., MACSS, président-directeur général du CAC. « Voilà plus d’une décennie que le CAC confirme sa valeur en démontrant de façon constante son aptitude à réunir d’éminents experts issus des sciences de la nature, des sciences de la santé, des sciences sociales, des sciences humaines et du génie pour évaluer de manière objective l’état des connaissances scientifiques sur un large éventail d’enjeux politiques. Le renouvellement de ce financement nous permettra de continuer de traiter ces questions d’importances pour tous les Canadiens. Au nom du CAC, je tiens à remercier le gouvernement du Canada pour le soutien qu’il continue de nous accorder. »

Le CAC a réalisé 45 évaluations sur divers sujets d’une importance capitale pour le Canada, dont la santé des enfants, l’accès des femmes aux carrières scientifiques, le maintien de l’ordre, la sécurité alimentaire dans le Nord du Canada, les énergies à faibles émissions, la médecine régénérative, la gestion de l’eau et l’Arctique. En plus des études qu’il a menées sur des sujets précis, le CAC a entrepris des évaluations sur l’état des connaissances scientifiques relatives au rendement international du Canada dans les secteurs des sciences et de la technologie, de l’innovation et de la recherche-développement industrielle. En collaboration avec ses académies membres — la Société royale du Canada, l’Académie canadienne du génie et l’Académie canadienne des sciences de la santé — le CAC a mis à profit les compétences de plus de 1 000 experts, qui ont offert leur temps et leurs connaissances dans le but d’éclairer l’élaboration des politiques publiques au Canada. Le travail du CAC a stimulé plusieurs dialogues nationaux sur des sujets comme l’innovation dans les entreprises, l’écart de rémunération entre les sexes et l’extraction du gaz de schiste.

« Nous ne pourrions tout simplement pas continuer de faire ce que nous faisons sans un investissement soutenu dans la science et la recherche », confirme M. Meslin. « Il est gratifiant de constater dans ce budget l’importance que le gouvernement accorde à la science et nous entendons tous, au CAC, poursuivre avec enthousiasme notre travail aux côtés de l’ensemble de la communauté scientifique. »

Le Conseil des académies canadiennes (CAC) se réjouit de l’annonce faite par le gouvernement fédéral dans son Budget 2018 au sujet du financement accordé au CAC de 9 millions de dollars sur 3 ans. Ce financement permettra au gouvernement « d’avoir toujours accès aux évaluations scientifiques indépendantes de calibre mondial qui le guident dans l’élaboration de ses politiques dans les domaines prioritaires ».
 
« Nous sommes ravis d’apprendre que le gouvernement du Canada a décidé de renouveler son engagement envers le CAC et le travail qu’il accomplit », indique Eric M. Meslin, Ph. D., MACSS, président-directeur général du CAC. « Voilà plus d’une décennie que le CAC confirme sa valeur en démontrant de façon constante son aptitude à réunir d’éminents experts issus des sciences de la nature, des sciences de la santé, des sciences sociales, des sciences humaines et du génie pour évaluer de manière objective l’état des connaissances scientifiques sur un large éventail d’enjeux politiques. Le renouvellement de ce financement nous permettra de continuer de traiter ces questions d’importances pour tous les Canadiens. Au nom du CAC, je tiens à remercier le gouvernement du Canada pour le soutien qu’il continue de nous accorder. »
Le CAC a réalisé 45 évaluations sur divers sujets d’une importance capitale pour le Canada, dont la santé des enfants, l’accès des femmes aux carrières scientifiques, le maintien de l’ordre, la sécurité alimentaire dans le Nord du Canada, les énergies à faibles émissions, la médecine régénérative, la gestion de l’eau et l’Arctique. En plus des études qu’il a menées sur des sujets précis, le CAC a entrepris des évaluations sur l’état des connaissances scientifiques relatives au rendement international du Canada dans les secteurs des sciences et de la technologie, de l’innovation et de la recherche-développement industrielle. En collaboration avec ses académies membres — la Société royale du Canada, l’Académie canadienne du génie et l’Académie canadienne des sciences de la santé — le CAC a mis à profit les compétences de plus de 1 000 experts, qui ont offert leur temps et leurs connaissances dans le but d’éclairer l’élaboration des politiques publiques au Canada. Le travail du CAC a stimulé plusieurs dialogues nationaux sur des sujets comme l’innovation dans les entreprises, l’écart de rémunération entre les sexes et l’extraction du gaz de schiste.
« Nous ne pourrions tout simplement pas continuer de faire ce que nous faisons sans un investissement soutenu dans la science et la recherche », confirme M. Meslin. « Il est gratifiant de constater dans ce budget l’importance que le gouvernement accorde à la science et nous entendons tous, au CAC, poursuivre avec enthousiasme notre travail aux côtés de l’ensemble de la communauté scientifique. 
[Voir Toutes les Nouvelles]

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
En vedette

Expert en vedette : Max Blouw

Max Blouw est l’ancien recteur et vice-chancelier de l’Université Wilfrid Laurier. Il avait auparava...
détails