L'art de la communication scientifique

Cyber-infos du CAC
juin 2011

  English       
Mot de la rédaction

Voici le cinquième numéro de Cyber-infos du CAC, votre source de mises à jour des évaluations du CAC, de ses activités, de ses académies membres et des sciences au Canada.

Questions? Commentaires? Envoyez-nous un courriel à l’adresse editors@scienceadvice.ca.

Message de la présidente

Les percées dans le domaine de la science et de la technologie influent grandement sur notre quotidien et sur les décisions de consommation que nous prenons, que ce soit dans nos choix d’aliments, de téléphones intelligents ou de médicaments. Nous nous fions aux meilleures informations scientifiques et sommes influencés par l’efficacité avec laquelle ces messages sont communiqués.

Je mets l’accent, depuis un certain temps, sur l’importance de la culture scientifique (voir le Cyber-infos du CAC de septembre 2010); or, la communication des questions scientifiques est tout aussi cruciale. En effet, les deux vont main dans la main. Parler de questions scientifiques en termes que le grand public est en mesure de comprendre est l’élément clé de la transmission de nouvelles idées et d’applications scientifiques.

Les chercheurs sont fort bien placés pour sensibiliser le public aux questions scientifiques par le biais de communications efficaces. À preuve, la puissance des communications du Equinox Summit du Perimeter Institute. Ici, au CAC, nous tentons à tout moment d’améliorer notre capacité à communiquer avec nos divers interlocuteurs, en améliorant nos compétences et nos outils communicationnels. C’est pourquoi nous accueillons des invités spéciaux, comme Peter Calamai, un journaliste scientifique respecté dont la carrière s’étend sur plus de 30 ans, qui vient s’adresser au CAC sur des sujets comme « L’art de communiquer la science à un public éclairé ». Vous trouverez quelques astuces sur la communication scientifique efficace dans la chronique Pleins feux sur… de ce numéro.

Notre rédacteur invité Jean-Marc Fleury, titulaire de la Chaire de journalisme scientifique Bell Globemedia de l’Université Laval, se penche sur l’importance du journalisme scientifique solide. De plus, la chronique À la rencontre d’un membre vous propose un entretien avec Alan E. Winter, président-directeur général de Genome British Columbia, qui réfléchit aux défis que lui-même a dû relever dans le cadre de son travail de vulgarisateur des questions scientifiques. Comme toujours, les lecteurs peuvent en apprendre plus longuement sur l’avancement des travaux des comités d’experts dans la chronique Comités d’experts au travail.

Enfin, je tiens, au nom du CAC, à féliciter chaleureusement Michèle Stanton-Jean, qui a récemment été nommée représentante du gouvernement du Québec à l’UNESCO. Mme Stanton-Jean avait siégé au comité d’experts sur l’intégrité en recherche du CAC. Je souhaite également la bienvenue à deux nouveaux membres du CAC.

Bonne lecture!

Elizabeth Dowdeswell
Présidente-directrice générale du Conseil des académies canadiennes

Comités d'experts au travail

Après un printemps fort productif, les comités d’experts du CAC poursuivront le travail au courant de l’été, qui s’annonce tout aussi occupé. Le CAC prévoit lancer le rapport d’évaluation sur les approches d’évaluation du risques de la santé des animaux à l’automne et poursuit son travail sur huit autres évaluations. Pour en savoir plus...


À la rencontre d'un membre : Alan E. Winter, MACG


Qu’il contribue à déterminer quels sont, chez les enfants, les déclencheurs génétiques des réactions indésirables à un médicament, ou à percer le secret de la santé accrue des arbres, Alan E. Winter, Ph.D., président-directeur général de Genome British Colombia, participe à toute une gamme de projets scientifiques des plus fascinants. Pour en savoir plus...


Pleins feux sur la vulgarisation scientifique : neuf astuces pour assurer des communications plus efficaces

Si vous travaillez dans le domaine des sciences, vous serez sans doute appelé un jour à parler d’un aspect donné de votre travail, que ce soit sous forme d’une présentation, d’un article, d’une entrevue ou d’un article scientifique. Par où commencer? Cela peut être intimidant, surtout si vous disposez de peu de temps ou n’êtes pas particulièrement à l’aise d’échanger avec le grand public. Nonobstant, la communication, dans le domaine des sciences, peut se faire de manière convaincante et saisir le débat public de questions de première importance. Pour en savoir plus...


Perspectives
Journalisme scientifique critique : un besoin

Par notre collaborateur invité, Jean-Marc Fleury, Chaire de journalisme scientifique Bell Globemedia, Université Laval (Québec) et directeur général, Fédération mondiale des journalistes scientifiques

Le journalisme scientifique ou, pour reprendre l’expression du chercheur Hans Peter Peters, « le journalisme scientifique critique », fait intervenir le public dans la gouvernance de la science et de ses applications. Pour en savoir plus...


Nouvelles des académies

Cette section propose des nouvelles des académies membres du CAC: La Société royal du Canada, l'Association canadienne du génie et l'Académie canadienne des sciences de la santé. Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir les nouvelles des académies. Pour en savoir plus...



Dans ce numéro : 

Message de la présidente
Comités d'experts au travail
À la rencontre d'un membre : Alan Winter, MACG
Pleins feux sur : La vulgarisation scientifique : neuf astuces pour assurer des communications plus efficaces
Perspectives : Journalisme scientifique solide : un besoin
Nouvelles des académies
Saviez-vous que...?




http://www.cspc2011.ca/index.php?lang=fr


Saviez-vous que...?

En 2007, lorsque 21 loutres de mer ont échoué sur les plages de Monterey Bay, en Californie, tant les médias que les environnementalistes ont pris note de l’événement. Ces loutres sont une espèce protégée en Californie et, dans le cadre des efforts visant à les sauver, leur mort a créé une onde de choc. Mais ce ne fut que trois ans plus tard, soit en septembre 2010, que la cause de leur décès fut déterminée. L’enquête avait en effet permis de constater que ces loutres de mer étaient mortes aux suites d’une exposition à une toxine produite par des cyanobactéries dulcicoles et, spécifiquement, la microcystine.

Pour en savoir plus...


Council of Canadian Academies
Conseil des académies canadiennes
www.scienceadvice.ca
www.sciencepourlepublic.ca
180, rue Elgin, bureau 1401
Ottawa (Ontario) K2P 2K3
Tél. : 613-567-5000
Téléc. : 613-567-5060




Consultez les dossiers plus complets sur notre site Web, qui comprennent des vidéos, des documents en vedette et des articles d’intérêt.

De plus, n’oubliez pas de vous inscrire à notre fil RSS.